1178 mots

Trek dans le massif du Sancy : préparation

Par Louis Guidez, dans trek boucledusancy2018 nature

Depuis mon premier trek en Finlande, il y a maintenant 5 ans, j'avais envie de repartir avec mon sac et ma tente sur le dos. C'est désormais chose faite. Car cet été, je suis parti avec 4 amis dans le massif du Sancy, en Auvergne.

Carte de France

Paysages volcaniques, lacs et petits villages de montagne furent au rendez-vous. Dans ce premier billet, je propose de faire un retour sur l'organisation et la préparation de cette aventure !

Étape 1 : définition du projet

Pour un premier trek organisé tout seul, partir en solo n'était pas une option. Et puis de toute façon, les vacances, c'est plus sympa à plusieurs !
En janvier dernier, j'ai donc fait part à mes amis de ce projet afin que les plus téméraires réservent une semaine de leurs vacances.

Ensuite, il fallait définir le lieu, la durée et la longueur du parcours. Selon mon expérience (d'un seul trek, comme ado en colonie de vacances !), et après quelques recherches, il m'a semblé que pour des débutants, le compromis idéal était de faire entre 60 et 80km sur 4 jours / 3 nuits.
Quant au lieu, notre choix a été plus facile : courte durée + contraintes budgétaires nous ont poussé à choisir une destination en France. Les autres propositions étaient l'Islande, les pays scandinaves, l'Irlande, la Croatie ou l'Italie. Pour une prochaine fois ?

Étape 2 : trouver un itinéraire de randonnée

Une fois le "cahier des charges" écrit noir sur blanc (moi, futur ingénieur ?), il devient plus facile d'orienter ses recherches. Google (ou tout autre moteur de recherche) devient alors ton meilleur ami pour quelques jours…

Je souhaitais réaliser une boucle, car cela nous évitait des frais de transport pour retrouver la voiture. Après avoir parcouru les forums, sites spécialisés randonnée (dont visorando.com) et sites touristiques auvergnats, j'ai trouvé une boucle qui me convenait :

La boucle du Sancy, extrait de la brochure de Planète Puy-de-Dôme

Circuit balisé de 58 kilomètres, empruntant des sentiers de PR et GR (itinéraires balisés de Petite / Grande Randonnée, conçus par la Fédération Française de Randonnée) avec passage par le lac Pavin (que l'on m'avait conseillé quelques mois auparavant).

Il aurait aussi été possible de tracer moi-même le circuit, probablement à l'aide de cartes IGN. Mais cela impliquait de savoir assez précisément où nous comptions nous rendre (pour acheter la carte), et de connaître la région pour ne pas passer à côté de lieux d'intérêt !

Étape 3 : préciser le trek, jour par jour

Itinéraire et hébergements

C'est donc à partir de la brochure du département du Puy de Dôme que j'ai commencé à planifier le trek. J'ai choisi de parcourir la boucle de 58km (tant pis pour La Bourboule !) : on divise par 4 jours de marche, cela fait une moyenne de 15km/jour.

Deux départs sont proposés : le Mont-Dore ou Besse-en-Chandesse. J'essaie donc de placer des points de bivouac tous les 15km environ, au départ de chacune des villes. C'est finalement le départ de Besse-en-Chandesse qui s'y prête le mieux.

L'étape suivante était de se procurer la carte IGN, pour se familiariser avec et y reporter le tracé. Outil indispensable lors du trek, pour vérifier qu'on ne s'est pas perdus, évaluer l'effort qu'il nous reste à faire ou bien trouver des points d'eau... du moins, en théorie !

La carte IGN, surlignée

J'ai également téléphoné au département du Puy de Dôme, dans le but d'obtenir des précisions sur la réglementation. En effet, pendant le trek, je souhaitais dormir en bivouac dans la nature ; et faire au moins une soirée autour d'un feu de camp. Le bivouac est toléré (avec accord du propriétaire, si possible, pour les terrains privés), tant que le soleil est couché. Dans la pratique, nous avons planté les tentes vers 19h à l'écart des sentiers (autant que faire se peut...) et avons démonté notre camp à 7h le matin, sans soucis.

Repas

Une fois le volet "itinéraire et hébergements" réglé, je me suis penché sur la planification des repas. Comme je n'y connais absolument rien en diététique, je vous invite à vous renseigner sur Internet. (n'hésitez pas à commenter cet article si vous avez des conseils !)
De mes recherches, j'ai retenu qu'il était important de faire le plein de féculents ; qu'il fallait prévoir (au moins) 2L d'eau par jour et par personne ; et que c'était bien de manger des féculents, des protéines et un fruit frais à midi.

Partant de ces indications, en tenant compte de la contrainte du poids (on évite : les conserves, et de façon générale les aliments hydratés comme les légumes ou fruits frais), j'ai concocté un menu prévisionnel.
Prévoyez également de quoi "grignoter" pendant la journée de marche, selon votre rythme. Un petit remontant le matin et l'après-midi, ça remonte le moral et permet d'échelonner la journée (chacun son rythme, pour moi : petit déj' - pause du matin - repas du midi - pause de l'après-midi - repas du soir). Ne prenez pas trop de sucres rapides d'un coup, pour ne pas risquer d'hypoglycémie réactive.

Notre menu prévisionnel, testé et approuvé pendant le trek (il y a eu quelques changements dans l'ordre des menus, mais on a tenu avec ces ingrédients) :

MidiSoir
Jour 1 Sandwich (jambon sec, tomates, salade)
Chips
Compote
Riz + soupe lyophylisée
Jour 2 Purée en sachets (aromatisée au fromage)
Saucisson
Couscous (grains épicés)
Saucisson
Jour 3 Sandwich (pâté)
Chips
Compote
Pâtes
Bananes au chocolat
Jour 4 En fonction des restes (+ achats possibles) Retour au camping
Pour l'ensemble du trek Petit déjeuner :
  • Muesli, auquel j'ai ajouté des pépites de chocolat et des amandes
  • Cacao en poudre
  • Lait en poudre
Grignotage :
  • Barres de céréales (2 /j/pers)
  • Lait concentré (1 sachet /2j/pers)
  • Pâtes de fruits (1 /2j/pers)
  • Biscuits (petit beurre)
  • Compotes (1 /j/pers)
Toujours utile :
  • Sachets de thé
  • Bouillon
  • Café soluble

Vous notez que les repas "lourds" (contenant des fruits, du pain, …) sont placés au début, pour alléger rapidement les sacs à dos.

Étape 4 : préparer les sacs

Et c'est peut-être l'étape la plus difficile.

L'erreur de débutant classique est de vouloir emporter sa maison avec soi.
Ne le faites pas ! DON'T DO IT! NO LO HAGÁIS!
Mais je sais que si vous débutez, vous le ferez quand même…

La veille du départ, nuit au camping, nous avons rencontré deux randonneuses plus expérimentées. La première chose qu'elles ont remarqué, c'est la taille de nos sacs… Normal : on était en train d'enlever le superflu, pour le ranger dans la voiture. On a bien perdu quelques kilos, et encore, on aurait pu faire mieux… (on a quand même réussi à dissuader Diego de prendre un jeu de société relativement gros, parmi les 4 qu'il avait prévus...)

Pour vous donner une idée, vous trouverez le contenu de mon sac pour ces 4 jours de randonnée. Je pense que je n'aurais pas pu l'alléger plus :

L'inventaire de mon sac à dos


Voilà pour aujourd'hui. J'espère qu'il pourra éclairer d'autres débutants en quête d'aventure :)
La suite dans de prochains billets...

Commenter