1764 mots

[Test] Lenovo Miix 700-12ISK

Par Louis Guidez, dans test miix700

EDIT : article mis à jour après 4 mois d'utilisation.

J'ai été admis en formation d'ingénieurs à l'UTC pour la rentrée de septembre 2016. Comme mon ordinateur portable ne tenait plus la charge (et était de toute façon peu transportable, 15" et plus de 2kg), j'ai décidé d'acheter un nouveau PC afin de prendre mes notes. Mes contraintes étaient les suivantes : transportable mais suffisamment confortable (entre 12" et 13") ; autonomie correcte (>= 7h) ; tactile (j'expliquerai pourquoi après) ; prix abordable.

Je me suis intéressé à deux modèles, qui répondaient à ces contraintes (sauf le prix, car je ne voulais pas dépasser 500€ à la base) : le Flipbook UX360CA de chez Asus et le Lenovo Miix 700-12ISK. Ils étaient au prix de 700€, en promotion sur Amazon. J'ai choisi le convertible de Lenovo car pour le même prix il disposait d'un stylet actif (j'y reviendrai également).

Vue d'ensemble de ma configuration

Mon Lenovo Miix700-12ISK

Contrainte de prix faisant, j'ai choisi la configuration la plus basse, c'est-à-dire :

  • Intel Core M5-6Y54
  • 4GB de mémoire vive
  • 128GB de SSD

J'achèterai dans les semaines à venir une carte microSD de 128GB qui contiendra mes données (documents, musiques, vidéos...) ; le SSD servant à stocker les systèmes d'exploitation et les programmes pour une plus grande réactivité. Le Lenovo Miix 700 dispose en effet d'un lecteur de carte microSD. Après deux mois d'utilisation, il s'avère que 128GB me suffisent, puisque je me mets petit à petit à l'ère "cloud" !

Point très intéressant : le processeur n'a pas de ventilateur et le stockage ne se fait pas sur un support mécanique. Le convertible est donc totalement SILENCIEUX ! On s'y habitue tellement vite que j'allais oublier de le mentionner.

Connectique

Assez maigrichonne, puisqu'elle se contente d'un port USB 3, d'un port USB2 également utilisé pour la recharge, d'un port microHDMI et du lecteur de carte microSD, elle me convient toutefois.

Il faudra privilégier les périphériques sans fil (Bluetooth), pour éviter de se retrouver à court de ports. Une autre solution est d'acheter un hub USB.

Construction

L'ensemble est beau et de belle facture. L'écran paraît solide et le revêtement de la tablette, en plastique (?), est réussi. Le chevalet sur lequel repose l'écran est solide et sa charnière (au design propre à Lenovo) est assez ferme. Le clavier est revêtu d'un matériau type cuir qui donne un aspect premium au Miix 700 (mais malheureusement, l'ensemble est très sensible aux traces de doigts).

Le chevalet et sa charnière

Une fois le clavier refermé, l'écran n'aura pas de soucis à se faire. Toutefois, je le transporterai dans une housse afin de préserver l'ordinateur.

Bref : j'adopte !

Le chargeur

Point important pour certains : je le trouve assez compact (mais encore une fois, je viens d'un PC 15"...). En outre, je trouve le câble suffisamment long.

Le chargeur

Mon installation

J'utilise ce PC pour prendre mes notes, mais également en remplacement de mon ancien laptop. Comme mon usage est très diversifié (bureautique, multimédia, graphisme, programmation), j'ai mis en place un Dual-Boot Windows/Linux.

Windows 10

J'ai d'abord voulu faire la mise à jour Anniversary Update 1 puis utiliser l'outil Refresh Windows afin de supprimer tous les bloatware (logiciels installés par défaut) de Lenovo. J'ai finalement opté pour la solution "on efface tout et on recommence" en installant Windows à partir d'un ISO sur clé USB. Attention : accepter d'abord le contrat Microsoft et se connecter à Internet pour que l'ordinateur soit enregistré sur les serveurs de Microsoft et ainsi garder la validation. Je ne suis pas sûr qu'il s'active automatiquement le cas contraire.

L'interface est très adaptée au tactile, et l'ensemble est réactif. Bref j'accroche.

EDIT : J'ai reçu un deuxième modèle d'Amazon suite à un problème de clavier fantôme. Le Wi-Fi ne fonctionnait plus en retour de veille : il a suffi de désactiver l'option "Autoriser Windows à éteindre ce périphérique pour économiser de l'énergie" dans le gestionnaire de périphériques. Je n'avais pas rencontré ce problème avec le premier.

Manjaro KDE/Gnome

Plus difficile à installer, puisqu'il m'a fallu désactiver le Secure Boot. Une fois l'ISO d'installation booté, il a été très simple d'installer la distribution et tout le matériel a été reconnu immédiatement.

L'ensemble est fluide tant que l'on ne lance pas trop de tâches. En effet, par défaut, Linux n'a détecté que 2,8Go de RAM sur les 4Go, autant dire que c'est peu ! (voir ma solution)

KDE Plasma 5

J'ai d'abord utilisé KDE. L'interface est plutôt adaptée au tactile, une fois effectuée une mise à l'échelle (nécessaire car la résolution de l'écran est supérieure au Full HD). Toutefois, toutes les applications ne reconnaissent pas les "gestures" même simples, comme deux doigts pour faire défiler.

Gnome

J'ai décidé de migrer de KDE à Gnome après 4 mois de loyaux services. Cela ne change pas grand chose à l'expérience tactile.

Écran et tactile

L'écran est très bien défini, les couleurs me paraissent correctes (sur mon deuxième modèle cependant, les blancs sont un peu "jaunis", mais cela ne se remarque qu'en comparaison au premier modèle). Il souffre évidemment de reflets, mais une augmentation de la luminosité compensera. (Je viens d'un ancien Asus à écran brillant, qui pour le coup était vraiment illisible en environnement lumineux)

Le tactile est réactif, et les traces de doigts ne me dérangent pas lorsque l'écran est allumé. Un nettoyage avec un chiffon type lunettes chaque semaine au moins me convient !

Stylet

Le stylet et son support

La bonne surprise ! Précis, les niveaux de pression sont bien reconnus par les applications compatibles. Il me permettra d'une part de prendre en note les équations mathématiques ; d'autre part de signer des documents sans imprimer et scanner comme il m'arrivait de le faire avec mon association.

Il est livré avec un support en plastique qui vient s'insérer dans un port USB de l'ordinateur. Pratique pour le transport (et solide malgré les apparences !) ou pour le faire tenir dans un environnement de travail bordélique.

A noter qu'il a été reconnu sans besoin de le configurer sous Linux (Manjaro).

Clavier

Le clavier et ses raccourcis

La course des touches est faible, mais le confort de frappe n'en est pas altéré, au contraire même je dirais (avis subjectif !). Il dispose d'une rangée de touches de fonctions, et Lenovo a pris le parti de rendre accessible ces fonctions directement, au détriment des touches F1, F2... Pour y accéder, il faudra faire Fn + F1..... Une habitude à prendre, et peut-être des raccourcis à changer dans certaines applications.

Le clavier n'est pas rétro-éclairé : cela pourra en gêner certains. Personnellement, je suis habitué à taper sans regarder mon clavier. Toutefois, les touches sont très réfléchissantes : la lumière de l'écran suffit donc à les rendre visibles.

En revanche, un GROS POINT NÉGATIF : il aréent qclavier se déconnecte lors de la frappe, ce qui est très pénible car beaucoup de lettres sont perdues en route. Perdu ? En effet, j'ai voulu taper : "il arrive que le clavier se déconnecte lors de la frappe, ce qui est très pénible car beaucoup de lettres sont perdues en route", mais certaines frappes n'ont pas été prises en compte. Sous Windows, comme sous Linux. Pourtant, le clavier est connecté à la tablette via le connecteur propriétaire de Lenovo et reconnu comme USB : ce n'est donc pas un problème de liaison sans fil. Il apparaît de façon assez aléatoire (du moins, je n'ai pas encore trouvé d'explication).

Ce problème de "déconnexion" semble arriver beaucoup plus fréquemment lorsque le clavier est utilisé en position haute. En position basse, je crois n'avoir jamais eu ce problème sauf avec la touche "F". Avec l'ordinateur de remplacement que m'a envoyé Amazon, je vous avoue n'avoir encore jamais eu ce souci, dans aucune des positions... Mais d'autres utilisateurs le signalent sur le web. Prudence, donc !

Toutefois, j'ai déjà effectué des séances de codage et cela ne m'a pas ralenti dans mon travail.

Le problème des touches perdues a été résolu par une mise à jour de Lenovo (mais elle a introduit un problème de touchpad, qui n'est plus reconnu comme "multitouch" sur Linux, et semble moins précis sous Windows).

Audio

Bon... Rien d'exceptionnel, les hauts-parleurs délivrent un son correct pour un appareil de ce gabarit. La puissance maximale n'est pas très élevée, mais devrait suffire dans la plupart des utilisations même à plusieurs dans un environnement moyennement calme.

On préférera les véritables enceintes, sans fil de préférence (vive le Bluetooth), mais on se contentera des hauts-parleurs en voyage !

Performances

L'ordinateur est fluide dans les tâches quotidiennes (navigation Internet, streaming vidéo, ...) et même pour retoucher des fichiers moyennement lourds sur Photoshop / Illustrator.

En revanche, je subis parfois des ralentissements sous Firefox et Thunderbird. Le gestionnaire des tâches m'indique pourtant qu'il reste de la mémoire vive disponible et que le processeur n'est pas en peine. A creuser.

Autonomie

Après un mois d'utilisation en cours, je trouve l'autonomie plus que satisfaisante. On tient facilement les 6h, et on poussera à un peu plus de 8h avec une luminosité réduite. Je pense que l'on peut encore grapiller des minutes en passant l'ordinateur en mode avion (oui, on a le Wi-Fi dans tous les bâtiments à l'UTC, alors j'en profite...).

Je prends toutefois mon chargeur avec moi, pour mes séances de travail à la bibliothèque ! Je ne suis jamais arrivé en-dessous de 25% pendant la journée de cours (5h30 de cours au maximum + environ 1h de travail à la BU).

Bilan

Malgré les problèmes de clavier (désormais résolu), j'ai décidé de rester avec ce Lenovo car il convient à mon utilisation. Il est transportable, pratique (si je n'étais pas convaincu par le mode convertible avant l'achat, je suis désormais conquis), me permettra de prendre mes notes en cours comme de me détendre le soir/week-end avec une petite série, par exemple.

Je lui ai acheté une housse pour le transporter ; faite pour les laptops jusqu'à 14 pouces (bien que je doute pouvoir faire rentrer un tel gabarit dedans), elle dispose d'une petite poche de rangement (pour quelques accessoires, câbles) et d'une petite poignée pour le transport, mais se glisse aisément dans un sac Eastpak basique. À noter qu'on peut y ranger le PC-tablette avec le stylet sur son support USB, sans avoir peur de le casser (je le répète, c'est solide !).

Pour conclure définitivement, je le recommande à tous, à condition de bénéficier d'une petite promo sur le prix !

L'écran et le clavier séparés

Commenter